Le film ‘Félicité’ inaugure le Festival de cinéma africain de Tarifa et Tanger

Le film ‘Félicité’ inaugure le Festival de cinéma africain de Tarifa et Tanger

Une salle pleine, des cinéastes, des invités du monde du cinéma, des journalistes et des représentants politiques des deux côtés du Détroit de Gibraltar. C’est ainsi qu’a commencé la 14ème édition du Festival de cinéma africain de Tarifa et Tanger (FCAT) le vendredi 28 avril au Théâtre Alameda de Tarifa, en Espagne. Félicité, le dernier long métrage d’Alain Gomis, Grand prix du Jury Festival de Berlin de cette année, a été projeté comme film d’ouverture. Le film a été présenté par son actrice principale, la congolaise Véro Tschanda Beya.

Le festival aura lieu jusqu’au 6 mai prochain dans deux villes qui se regardent d’un côté et de l’autre du Détroit de Gibraltar : la ville la plus méridionale d’Europe, Tarifa, et la ville la plus septentrionale d’Afrique, Tanger.

Le festival présentera soixante-dix films provenant d’Afrique et du monde arabe Africain, ou abordant des thèmes liés à l’Afrique. Parmi ces titres, vingt seront présentés en première en Espagne et l’un d’entre eux, le documentaire franco-algéro-espagnol Fais soin de toi, de Mohamed Lakhdar Tati, sera projeté en première mondiale au FCAT 2017.

La salle du Théâtre Alameda était pleine lors de la cérémonie d'ouverture.

La salle du Théâtre Alameda était pleine lors de la cérémonie d’ouverture.

De nombreux réalisateurs passeront par Tarifa et Tanger lors de cette édition du FCAT : l’algérien Djamel Kerkar (Atlal) ; l’égyptien Mohamed Siam (Balad meen ?) ; le Suisse-Burkinabé fondateur du projet Cinomade, Berni Goldblat (Wallay) ; Aïcha Macky réalisatrice de L’Arbre Sans Fruit; Paulo César Nnang, réalisateur de Quatta; Mohamed Lakhdar Tati, réalisateur de Fais soin de toi; Khadidiatou Sow, réalisatrice de Une Place Dans L’Avion; Othman Naciri, réalisateur d’Ailleurs; Marc Serena, scénariste et réalisateur de Tchindas; et Alex Pitstra, réalisateur de Bezness Us Usual. Le festival accueillera également les acteurs principaux Jawher Soudani de Akher wahed fina et Ibrahim Koma de Wúlu etWallay.

Les sections hors compétition réuniront Alejandro G. Salgado et Irene Hens, respectivement réalisateur et productrice de Bolingo, el bosque del amor, une production andalouse primée dans nombre de festivals ; Shakir Ben Omar, acteur principal de Mimosas, un film réalisé par Oliver Laxe qui a été primé à Cannes l’année dernière ; et Marc Serena, réalisateur de Tchindas, un documentaire tourné au Cap Vert. Ils seront rejoints par d’autres réalisateurs andalous qui travaillent sur des thématiques liées au continent africain et qui personnifient la récente prolifération de films et documentaires qui mettent l’accent sur les rapports qui se sont tissés au cours de l’histoire entre l’Andalousie et le nord-ouest du continent Africain. Cette section réunira des titres tels que Gurumbé. Canciones de tu memoria negra, présenté par son réalisateur, Miguel Angel Rosales; Ismael. El último guardián, accompagné par la réalisatrice Myriam Pedrero et le personnage principal du documentaire Ismael Diadé ; et Quivir, suivi d’une discussion avec le réalisateur Manu Trillo et l’anthropologue Augustin Coca. L’objectif de cette section et des débats qui accompagneront la projection des films est celui d’intensifier le dialogue transfrontalier entre les réalisateurs andalous et africains.


Le jury officiel de cette 14ème édition du FCAT décernera quatre prix dans la section principale de la compétition : meilleur long métrage de fiction, meilleur documentaire, meilleur long métrage arabe, sponsorisé par l’Institut Halal, et meilleure interprétation féminine, prix sponsorisé par la Fondation ‘Women for Africa’.

De plus, un jury jeune décernera un prix au meilleur court métrage dans la section ‘En bref’ tandis que le public du festival choisira le meilleur long métrage de fiction dans la section hypermétropie.

Le jury de cette édition sera composé de : Faouzi Bensaïdi, acteur et réalisateur marocain qui a travaillé avec des réalisateurs de renom tels qu’André Téchiné, Jacques Audiard et Bertrand Bonello ; le professeur et chercheur en cinématographie Ikbal Zalila, programmateur et ancien directeur artistique des Journées cinématographiques de Carthage (Tunisie), et la réalisatrice et artiste visuelle franco-égyptienne née à Beyrouth, Jihan el Tahri, qui a réalisé nombre de documentaires souvent primés et qui a occupé le poste de Secrétaire générale de la Fédération Panafricaine des réalisateurs (FEPACI).

Lors de la cérémonie d’ouverture, il a été annoncé qu’à partir de la 15ème édition du festival en 2018, le FCAT consacrera une section à l’afro descendance espagnole dans l’industrie du cinéma. Il s’agira d’une plateforme périodique qui offrira plus de visibilité aux espagnols d’origine africaine opérant dans le secteur du cinéma.

Les principaux soutiens du festival

Le FCAT bénéficie du soutien de la municipalité de Tarifa, du Conseil provincial de Cadix, l’Ambassade d’Espagne au Maroc et l’Agence espagnole pour la coopération internationale au développement (AECID).

En outre, le festival est soutenu par les entreprises Aqualia, FRS et Alsa Tanger, ainsi que Casa Africa, Casa Arabe, la Fondation Trois Cultures et la Banque Chaabi Espagne. Parmi les entités collaboratrices se trouvent le Ministère de Culture espagnol à travers de l’Agence andalouse des institutions culturelles.

Le festival est également soutenu par l’Institut pour les Etudes en Méditerranée (IEMED), l’Institut Français de Séville, la Banque La Caixa de Tarifa, la Légation Américaine de Tanger, la Mairie d’El Puerto de Santa María et les écoles espagnoles Severo Ochoa et Ramón y Cajal à Tanger.

En savoir plus

Parcourez les photos du festival

Téléchargez le catalogue

Téléchargez le programme

Contactez-nous

Marion Girard: media@fcat.es

Kasia Warchol: media3@fcat.es

Laisser un commentaire