« Atlal » de Djamel Kerkar remporte le prix du meilleur long-métrage documentaire au FCAT 2017

« Atlal » de Djamel Kerkar remporte le prix du meilleur long-métrage documentaire au FCAT 2017

Le jury officiel de la 14ème édition du FCAT vient de décerner le prix du meilleur long-métrage documentaire à Atlal de Djamel Kerkar, une première œuvre d’une extrême sensibilité. Atlal était l’un des deux  films algériens sélectionnés en compétition et concourrait avec six autres documentaires dans la section officielle de longs-métrages « Hypermétropie ». Le court-métrage du franco-algérien Damien Ounouri, Kindil El Bahr a quant à lui reçu une mention spéciale dans la section officielle de courts-métrages « En bref ».

Récompensé au Festival International de Documentaire (FID) de Marseille en 2016, Atlal a été présenté au public de Tarifa et de Tanger en la présence de son jeune réalisateur, Djamel Kerkar, qui a aussi participé le dimanche 30 avril à une rencontre avec le public et la presse nationale et internationale, animée par le critique de cinéma Javier H. Estrada, autour des deux longs-métrages algériens en compétition, Atlal et Fais soin de toi, de Mohamed Lakhdar Tati, première mondiale à Tarifa.

Comme il l’a souligné lors de la présentation de son film à Tarifa, « Atlal signifie ruines, mais c’est aussi une discipline poétique qui consiste à tenir face aux ruines et à faire resurgir sa mémoire, du visible vers l’invisible, du matériel vers le spirituel ». Une définition clé pour appréhender ce documentaire d’une grande force poétique. Kerkar, à partir d’images anciennes tournées en VHS à la fin des années 90, des décombres et de la destruction, propose une exploration des ruines du passé dans le petit village de Ouled Allal, théâtre de sinistres évènements durant les années de terrorisme. Allant à la rencontre des différentes générations du village, il interroge les souvenirs des plus anciens et les espoirs des plus jeunes, privés de perspective, pour la reconstruction de son pays.

Dans son message filmé projeté lors de la cérémonie de clôture du festival, il a tenu à remercier l’organisation du festival et les membres du jury pour lui avoir décerné ce prix qu’il partage avec toute l’équipe de son film réalisé avec très peu de moyens et qu’il dédie « à la beauté, à la dignité et à l’intelligence de ceux qui figurent dans le film ». Il a terminé sa communication en citant quelques vers du poème Atlal de Ibrahim Nagi.

Le court-métrage de Damien Ounouri Kindil El Bahr, qui a reçu la mention spéciale du court-métrage, aborde la question de la violence envers les femmes à travers un genre qui se rapproche de celui de la science fiction. Le film a déjà derrière lui une longue carrière de festivals qui a commencé à la Quinzaine des Réalisateurs en mai 2016, et a été primé dans de nombreux festivals comme celui de Cinéma Africain de Louxor en mars 2017.

Le jury jeune a remis le Prix du Meilleur Court-métrage à Facing the Wall, de l’israélo-éthiopienne Alamork Davidian. Quant à lui, le jury officiel du festival, composé par la cinéaste égyptienne Jihan El Tahri, le critique et professeur de cinéma tunisien Ikbal Zalila et l’acteur et réalisateur marocain Faouzi Bensaïdi ont également primé Félicité (meilleur long-métrage de fiction) du franco-sénégalais Alain Gomis tunisien The Last of Us de Ala Eddine Slim (meilleur film arabe), et Honorine Munyole, incroyable personnage du documentaire Maman Colonelle de Dieudo Hamadi (RDC).

Le FCAT bénéficie du soutien de la municipalité de Tarifa, du Conseil provincial de Cadix, l’Ambassade d’Espagne au Maroc et l’Agence espagnole pour la coopération internationale au développement (AECID).

En outre, le festival est soutenu par les entreprises Aqualia, FRS et Alsa Tanger, ainsi que Casa Africa, Casa Arabe, la Fondation Trois Cultures et la Banque Chaabi Espagne. Parmi les entités collaboratrices se trouvent le Ministère de la Culture espagnol à travers de l’Agence andalouse des institutions culturelles. Le festival est également soutenu par L’Institut européen de la Méditerranée (IEMed), l’Institut Français de Séville, la Banque La Caixa de Tarifa, la Légation Américaine de Tanger, la Mairie de El Puerto de Santa María et les écoles espagnoles Severo Ochoa et Ramón y Cajal à Tanger.

Pour en savoir plus

Parcourez les photos du festival

Téléchargez le catalogue

Téléchargez le programme

Contactez-nous

Marion Girard: media@fcat.es

Bachir Lahsen: media1@fcat.es

Kasia Warchol: media3@fcat.es

Laisser un commentaire