L’Atelier de cinéma africain représente, pour les étudiants en cinéma, les journalistes, professionnels de l’audiovisuel, ou toute personne intéressée, une opportunité unique dans la sphère hispanophone d’approfondir leurs connaissances et leur compréhension des cinémas d’Afrique. Se déroulant dans le cadre du VIII Arbre à Palabres, le cours est retransmis en streaming et en différé en Guinée Équatoriale et dans tous les pays d’Amérique Latine.

Au cours de quatre séances dispensées par le critique de cinéma et programmateur Javier H. Estrada sont abordés des thèmes essentiels, bien que peu étudiés, des cinématographies africaines, comme les différentes tendances de l’humour, les regards sur les processus d’indépendance, la représentation filmique de la mort, du deuil et de la résurrection, et la brillante irruption d’une nouvelle génération de créateurs audiovisuels algériens.

De grands noms comme Djibril Diop Mambéty, Mohammed Lakhdar-Hamina, Ousmane Sembène o Shadi Abdel Salam, et des talents contemporains comme Mati Diop, Narimane Mari ou Lemohang Jeremiah Moses, parmi tant d’autres, sont les protagonistes de ce cours.